• fr

Nos engagements en faveur
de l’économie circulaire

L’économie circulaire s’impose comme un modèle nécessaire, qui nous amène à repenser notre manière de concevoir, de fabriquer et de construire. Réemploi et revalorisation des matériaux, recarbonatation des bétons… Le développement de solutions d’économie circulaire et leur intégration aux activités d’Eiffage nous permet de contribuer à alléger la pression sur les ressources naturelles.

Économie circulaire : quels enjeux ?

Conscients de la nécessité de lutter contre la raréfaction des ressources, nous cherchons à réduire et optimiser aussi souvent que possible le recours aux matières premières vierges (granulats, pétrole, métaux, etc.) et ce, dès la phase d’étude de nos projets. L’écoconception et la valorisation matière sont d’ailleurs deux axes prioritaires de la politique "économie circulaire" du Groupe.  
 
Ainsi, nous faisons évoluer nos méthodes de travail, nos modèles d’affaires et de services conformément aux principes de l’économie circulaire, afin de répondre aux enjeux suivants :   

  • En amont de la production 
    • Réduire la consommation de matériaux extraits : sables, minerais, gypse, phosphore, eau… Au niveau mondial, l’augmentation continue de la demande conduit à la surexploitation et au dérèglement de la capacité de renouvellement naturel des ressources et, par conséquent, des stocks disponibles.  
    • Lutter contre la fragmentation et l’épuisement des milieux naturels, dont le fractionnement des espaces et corridors écologiques. La pression sur les ressources réduit la résilience des écosystèmes dont sont issus les matériaux. La sur-présence des sites d’extraction et de transformation, les transports ainsi que les sites de traitement des déchets contribuent à fragmenter les habitats naturels des espèces faunistiques et floristiques. Les modes de gestion des ressources (gestion des eaux et traitement des pollutions par exemple) peuvent également affaiblir la qualité des écosystèmes. Plus de détails sont disponibles dans notre plan d’action Biodiversité.  

 

  • En aval de la production  
    • Réduire les pollutions sur les sols, les eaux et l’air.   
    • Réduire la pression foncière pour lutter contre le phénomène d’occupation au sol et atteindre l’objectif « zéro artificialisation nette » (ZAN).  
    • Favoriser les cycles de valorisation de la matière et la recyclabilité : remplacer l’extraction de la matière première vierge par du réemploi d’éléments existants ou de la génération de matière première recyclée.  

Toutes ces démarches en faveur de l’économie circulaire, parce qu’elles contribuent à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, occupent par ailleurs une place importante dans notre stratégie bas carbone.

La Charte économie circulaire

À la fin du 1er semestre 2019, une charte dédiée aux engagements d’Eiffage en matière d’économie circulaire a été diffusée afin de sensibiliser nos équipes et de partager les bonnes pratiques dans les différents métiers du Groupe.

L’économie circulaire appliquée aux métiers d’Eiffage

Eiffage fait partie des 33 grands entreprises françaises membres de l’Association française des entreprises privées (AFEP) qui se sont engagés dès 2017 dans une démarche volontaire d’économie circulaire. Un engagement encore renouvelé au second semestre 2019.  

Nos équipes, pour limiter l’usage des matières premières, cherchent à privilégier les activités de réemploi et de valorisation matière. Concassage des déchets de démolition et leur réutilisation dans des « graves » recyclées – graviers à granulométrie contrôlée – pour la construction des routes et des bâtiments ou dans le cadre des grands projets d’aménagement urbain, récupération des matériaux de chantiers et bourses d’équipements ou d’outils récupérables, déconstruction sélective, réseaux de chaleur mutualisés… De nombreuses pratiques professionnelles vertueuses pourront bientôt devenir courantes. L’économie circulaire s'intégre à tous les métiers du Groupe, avec un potentiel de développement encore très important.   

Nos principes 

  • Développer l’intégration de matières recyclées ou renouvelables dans nos activités
  • Allonger la durée de vie des ouvrages et des matériaux en facilitant leur réutilisation et leur recyclage
  • Favoriser la transition de nos procédés de fabrication, et réduire au maximum la part des déchets non valorisés
  • Œuvrer avec les parties prenantes professionnelles, scientifiques et associatives via des initiatives collectives de progrès

Les conditions du succès 

  • Déployer une politique de gestion durable des ressources
  • Approfondir et accélérer notre démarche d’éco-innovation
  • Mesurer, piloter et contrôler la performance de nos solutions
Voir aussi
Économie circulaire