Nexity, Eiffage, CDC Habitat, EDF et Groupama remportent le secteur e du village olympique et paralympique de paris 2024

23.11.2019
Nexity, Eiffage, CDC Habitat, EDF et Groupama remportent le secteur e du village olympique et paralympique de paris 2024

La Solideo a dévoilé ce jour les résultats de la consultation d’opérateurs pour la réalisation du village des athlètes des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Le groupement Nexity, Eiffage Immobilier, CDC Habitat, EDF et Groupe Groupama remporte le secteur E du village situé à Saint-Ouen-sur-Seine (93).

Le secteur E recouvre environ 53 000 m2 de surface de plancher pour 525 logements, un immeuble de bureaux, une crèche et des locaux d’activités et commerciaux qui devraient accueillir un peu plus de 2 500 athlètes et para-athlètes à l’été 2024 et dès 2025, de futurs audoniens.

Pour faire rayonner le savoir-faire français, notamment en matière de ville durable, le groupement va fédérer plus de 50 entreprises françaises impliquées dans une démarche bas carbone et réparties sur l’ensemble du territoire. Il propose un mode constructif économe mixant bois et béton bas carbone, mis en oeuvre par Eiffage Construction, permettant de réduire de 75 % l’empreinte carbone du projet par rapport aux Jeux de Londres. Le bois sera 100% français, aussi bien pour l’approvisionnement par les deux plus grands propriétaires forestiers français (la Société Forestière du groupe Caisse des Dépôts et Groupama), que pour le sciage et la transformation avec le concours de l’entreprise Simonin. Un pilotage énergétique intelligent sera mis en place pour réduire la consommation d’énergie des bâtiments. Une production d’énergie solaire en toiture, associée à du stockage par batterie zinc-air, alimentera en partie les logements. Sur une technologie développée par EDF, cette batterie non polluante et recyclable à 100 % est une première en Europe.

La construction de ce quartier, qui se projette autant dans l’accueil des athlètes en 2024 que des futurs audoniens pour les décennies suivantes, laisse aussi une grande place à la végétation (25% de pleine terre plantée) pour apporter de la fraicheur et anticiper les évolutions climatiques. Du sol aux toitures, un paysage intégrant des essences locales se décline en plusieurs ambiances : pépinière de plantes sauvages, jardins maraîchers traditionnels de Saint-Ouen, prairie sauvage mais aussi paysage vertical bénéficiant des larges balcons. Par ces dispositifs, le label Biodivercity sera atteint sur l‘ensemble du programme.

« Après avoir appartenu au Monde », le village deviendra un quartier qui prolonge l’histoire de Saint-Ouen et de Plaine Commune à travers les jardins maraîchers ou l’artisanat des Puces. Les sept agences d’architecture, Cobe, KOZ, Atelier Georges, SOA, Barrault-Pressaco, Lambert-Lénack et DREAM ont conçu un projet qui respecte et sublime le plan guide du village établi par l’agence Dominique Perrault en proposant des architectures singulières mais aussi spectaculaires. Elles offrent aussi des espaces conviviaux et inédits comme des cuisines partagées ou des terrains de basket en toiture.

Pour que ce quartier profite à tous les audoniens, les rez-de-chaussée accueilleront après le passage des Jeux, des commerces et restaurants mais aussi 1 400 m² de locaux d’activités dédiés à la formation et à l’entrepreneuriat qui formeront un mail de l’artisanat et du numérique porté entre autres par le Mobilier National et l’école Simplon. Ce quartier s’inscrit dans les valeurs universelles des Jeux Olympiques et Paralympiques en garantissant des parcours accessibles à tous et en développant une architecture et un paysage stimulant les sens.

Lire le communiqué de presse