Biodiversité et génie écologique

Pour préserver la biodiversité, Eiffage privilégie les mesures d’évitement et de réduction de l’impact écologique des projets tout en développant son expertise en matière de compensation. Notre Groupe tient par ailleurs à partager son savoir-faire avec l’ensemble de ses parties prenantes

Notre action en faveur de la biodiversité

En matière de biodiversité, nos engagements s’articulent autour de trois grands objectifs : l’allègement de la pression sur les ressources naturelles, le développement des savoir-faire en génie civil écologique, aménagements biodiversifiés et compensation écologique, ainsi que la montée en compétences de nos équipes sur ces sujets.  

L’ensemble de nos métiers mettent en œuvre la démarche « éviter-réduire-compenser » réaffirmée par les pouvoirs publics à l’occasion de la loi Biodiversité de 2018. Fortement engagé en la matière et ce depuis 2009, le Groupe mobilise ses équipes en interne. 

Un savoir-faire reconnu et partagé

Pour partager son engagement en faveur de la biodiversité, Eiffage participe activement à différentes instances et groupes de recherche. Notre Groupe est ainsi le seul constructeur et aménageur français membre du Business and Biodiversity Offset Programme (BBOP), mis en place par l’ONG Forest Trends, qui réunit plus de 80 acteurs du secteur public et privé.  

Le programme de compensation écologique de la ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire (LGV BPL) a ainsi été présenté fin 2018 à l’occasion des 15e rencontres de la communauté BBOP à Paris. Ce programme est aujourd’hui considéré comme un exemple pour les entreprises du monde entier.  

Notre Groupe développe également la formation de ses collaborateurs à ces enjeux. Eiffage a ainsi participé à la création du master Bioterre en partenariat avec la Sorbonne, qui a été suivi par une quarantaine de collaborateurs depuis sa création. Avec l’Université virtuelle Environnement et développement durable (Uved), nous avons également créé un MOOC sur les nouveaux métiers de la biodiversité, qui a atteint un niveau record d’inscrits. 

chiffres clés
  • 19

    nouveaux passages à faune prévus sur les réseaux APRR et AREA