Fondation Eiffage et Réseau Etincelle : Gérard Castegnaro, ancien collaborateur d’Eiffage fait le point sur son engagement et le déploiement du partenariat

29.03.2021
Fondation Eiffage et Réseau Etincelle : Gérard Castegnaro, ancien collaborateur d’Eiffage fait le point sur son engagement et le déploiement du partenariat

Depuis 2020, la Fondation Eiffage soutient le Réseau Etincelle pour déployer son action de remobilisation des jeunes en décrochage scolaire au sein des établissements d’Eiffage en région. Gérard Castegnaro, retraité d’Eiffage, témoigne de son engagement continu pour l’association et de l’implication des établissements et collaborateurs du Groupe.

La Fondation Eiffage et le Réseau Etincelle ont noué en 2020 un partenariat pour 3 ans. L’association agit en faveur des jeunes en rupture scolaire pour leur faire découvrir la vie en entreprise et les métier porteurs. Le partenariat vise à déployer les actions de formation du Réseau Etincelle dans une nouvelle région chaque année grâce au formation animées au sein d’Eiffage. Sur 3 ans, 15 promotions « Fondation Eiffage » seront animées dans le cadre du développement territorial de l’association. Gérard Castegnaro, parrain de l’association Réseau Etincelle, ancien directeur de projet au sein de'EiffageConstruction, a accepté de parler de son implication dans le projet. 
 

Gérard Castegnaro, qu’est-ce qui vous a mené vers l’engagement solidaire et à vous impliquer dans les actions du Réseau Etincelle? 

Je pense que mon intérêt pour l’engagement remonte à mes années de jeunesse avec le scoutisme. Puis plus tard dans les années 80, je me suis impliqué au niveau du CJD (Centre des Jeunes Dirigeants), dont la devise est de placer « l’entreprise au service de l’homme ». J’ai ensuite présidé le CJD d’Île-de-France dans les années 90. J’entretiens encore aujourd’hui de bonnes relations avec les membres de ce réseau, le créateur de l’association Réseau Etincelle que je parraine auprès de la Fondation Eiffage. J’ai d’abord participé au jury des présentations des jeunes portés par le Réseau Etincelle, il y a de ça deux ou trois ans, puis j’ai renforcé mon implication dans des mises en situation, en particulier au niveau des entretiens d’embauche.

Très impliqué depuis mon départ à la retraite, j’ai d’autres engagements dans une ONG construisant des hôpitaux en Afrique et en Asie, au Sénégal, au Mali au Cambodge et actuellement en Irak, appelé La Chaine de l’Espoir. Egalement bénévole auprès de l’Association Electriciens sans Frontières, j’ai monté des projets d’électrification photovoltaïque d’une bibliothèque au Burkina Faso et deux écoles à Madagascar. ESF est d’ailleurs elle aussi soutenue par la Fondation Eiffage au Bénin ! 
 

Vous êtes le parrain de l’Association Réseau Etincelle avec qui la Fondation Eiffage a noué un partenariat pluriannuel  après un première expérience réussie en faveur de « l’Académie Etincelle », en quoi consiste votre rôle au sein de l’association aujourd’hui et que vous apporte-t-il ? 

Au sein du Réseau Etincelle, en tant que parrain, je me charge de monter les sessions, dans le cadre du partenariat avec la Fondation Eiffage, il est convenu que nous effectuions 5 sessions de formation par an (pendant 3 ans) dans différentes implantations d’Eiffage en région. 
Mon engagement dans cette association découle d’une suite logique, j’ai pris l’habitude d’aider des amis de mes enfants à trouver des stages, des embauches. Ingénieur de métier, j’ai aussi parrainé et formé des jeunes architectes, conducteur de travaux, dans leurs missions sur des projets en Afrique. Être un passeur, porter et transmettre des savoirs et mon expérience fait partie de moi. Mes démarches sont toutes bénévoles, c’est une manière de renvoyer l’ascenseur. 
 

Où en êtes-vous dans les sessions de formation Etincelle avec les différentes entités d’Eiffage ?

Ancien salarié d’Eiffage je me suis dans un premier temps, adressé aux directeurs régionaux avec qui j’ai partagé les actions du Réseau Etincelle. 
En 2019, la première session de formation à Vitrolles avec Eiffage Route a été une réussite, c’est pourquoi l’entité locale a souhaité renouveler l'expérience en mai de cette année. 
Nous avons aussi organisé des sessions au campus de Vélizy pour 8 jeunes avec Eiffage Construction en décembre 2021, et nous avons programmé une session en avril avec Eiffage Route à Chartres pour 10 jeunes. Nous prévoyons une session avec APRR en juin, et une autre avec Eiffage Énergie Systèmes (Clemessy à Mulhouse) en octobre. Nos 5 implantations sont déjà presque toutes trouvées pour 2021. 
 

Vous assistez souvent aux séances du Réseau Etincelle, comment se déroule une séance « type » ?

C’est le délégué territorial du Réseau Etincelle qui organise chacune des sessions avec une personne référente dans l’entreprise, en général les RH. Ils prévoient un moment fort où les salariés de l’entreprise viennent témoigner de leur expérience. Cela peut déboucher sur de belles expériences, par exemple sur les 8 jeunes accueillis à Vélizy, l'un d'eux a été pris en stage chez Eiffage construction. 
Ce sont des prescripteurs, comme Pôle Emploi ou la Mission locale, qui envoient des jeunes, il n’y a aucune restriction, ni sélection sur ceux qui peuvent intégrer les formations du Réseau Etincelle. Tout le monde bénéfice de la même chance ! Pendant 5 jours, coupés d’un week-end, deux formateurs du réseau étincelle œuvrent à travers des activités et des jeux pour réveiller les passions qui animent ces jeunes et non les compétences ! À « déclencher une étincelle » en soit. 

Nous souhaitons développer dans la mesure du possible une découverte du terrain notamment à travers des visites de chantier. Demander à un conducteur de travaux de présenter son métier aux jeunes, c’est leur faire découvrir ce que peut être une personne passionnée !

A Vélizy, ils ont rencontré un jeune carreleur qui avait un CAP de plaquiste mais qui préférerait le carrelage, et qui a donc choisi sa profession par passion. Quand on travaille sur un chantier on découvre à quel point les ouvriers peuvent être respectueux du travail des autres, les jeunes découvrent la politesse, le sens du collectif. On n’est jamais laissé seul, isolé sur un chantier. Les compagnons sont heureux de montrer ce qu’ils font. C’est une riche source de savoir-faire et de savoir-être. 
 

Que diriez-vous aux collaborateurs d’Eiffage pour les encourager à s’engager solidairement ?

Pour les responsables, ouvrez les portes de votre entreprise pour organiser une session chez vous, vous ne le regretterez pas. Ces jeunes « décrocheurs » reviennent de très loin, soit l’école les a mis sur la touche, soit ce sont eux qui l’ont quitté. Rentrer dans les locaux d’une entreprise est toujours une belle découverte, et comme me disait un jeune, « c’est la première fois que je serre la main d’un patron ». Ils découvrent la vie d’entreprise sous un nouveau jour, en ce qu’elle a de convivial. Ils entrevoient la possibilité de rentrer dans une grande entreprise.
Quant aux salariés, vous avez la possibilité de témoigner, de devenir passeur, et d’ouvrir des portes à ces jeunes qu’ils n’avaient pas imaginées. 
C’est une expérience enrichissante pour tous. C’est la possibilité d’avoir un réel impact dans la vie de ces jeunes. À l’issu de ces formations on compte 84 % de reprise en main par ces jeunes de leur avenir ! 
 

Que peuvent faire les salariés d’Eiffage pour soutenir le Réseau Etincelle ? 

Les salariés sont invités à participer à la séance de fin de session en tant que membre du jury, pour apporter aux jeunes un retour sur le projet qu’ils présentent à l’issue de ces 5 jours. Ces jeunes repartent gonflés à bloc, ils ont retrouvé confiance en eux ! Il est également possible de suivre quelques-uns à la fin de la formation, discuter d’un stage ou d’une embauche, car on découvre bien souvent un réel potentiel en eux. Ils peuvent aussi les accompagner, offrir un peu de leur temps pour les conseiller que ce soit dans leurs vie personnelle ou professionnelle. Sur les chantiers visités, partagez votre passion avec eux qui sont à la recherche de la leur !

Déposer un projet en ligne auprès de la Fondation Eiffage
Au préalable, il est conseillé de lire attentivement les critères de sélection de la Fondation Eiffage, puis vérifier l’éligibilité de votre projet auprès de la Fondation au 01 71 59 11 18.