Templemars : une démarche pro-active en faveur de la biodiversité chez Eiffage Génie Civil

18.02.2019
Templemars : une démarche pro-active en faveur de la biodiversité chez Eiffage Génie Civil

null

Le site de Templemars est devenu très accueillant pour la biodiversité au point que vous avez sollicité l’association « Humanité et Biodiversité » pour l’obtention du label « Oasis Nature ». Comment avez-vous procédé ?

Laurence Lotigier, animatrice QSE et responsable du service méthodes prévention, Eiffage Génie Civil Nord : notre site de Templemars, près de Lille, regroupe une zone de préfabrication, un atelier d’armatures et un dépôt de matériels. Nous avons souhaité mieux en valoriser le potentiel et avons fait appel fin 2017 à une stagiaire en contrat de professionnalisation qui suivait une licence Atib – l’acronyme de « Analyses et techniques d’inventaires de la biodiversité ».

Sous son impulsion, un ensemble d’actions ont été mises en place en quelques mois pour mieux accueillir la biodiversité sur le site : recours à la fauche tardive et à l’éco-pâturage, plantation d’une prairie fleurie, installation de mangeoires, de nichoirs, création d’un plan d’eau et d’un gîte à chauve-souris.

Nous avons été surpris de constater qu’un site, même artificialisé, peut révéler une réelle valeur dans la diversité de sa faune et de sa flore. Nous avons recensé pas moins de 100 espèces végétales, dont une espèce protégée dans la région – la linaire couchée –, ainsi que deux espèces qui bénéficient d’un statut de conservation remarquable – l’euphraise des bois et le millepertuis androsème. Associés à l’observation de la faune et de la flore, toujours plus nombreuses, nos collaborateurs ont étoffé leurs compétences. Ils sont devenus réceptifs à leur environnement et actifs pour le préserver.

Avez-vous de nouveaux projets pour 2019 ?

Laurence Lotigier : le territoire des Hauts-de-France est fortement touché par l’urbanisation, l’industrialisation et l’agriculture, ce qui suscite la fragmentation des habitats naturels. Les espèces ne peuvent plus se déplacer. L’enjeu est de rétablir la connectivité entre les habitats par la plantation de haies aux essences diversifiées (en alternant les types persistants/caducs et les baies) et reliées entre elles. Ce sera chose faite au printemps prochain.

Cette expérience peut être dupliquée, de manière préventive, sur tous les chantiers ruraux pour éviter d’avoir à réparer l’éventuelle dispersion d’espèces invasives ou de détruire par méconnaissance des espèces en voie de disparition. Avec les démarches engagées et sa localisation au cœur d’un carrefour situé entre urbanisation, zones cultivées, milieux naturels et zones humides, le site de Templemars pourrait devenir un modèle des bonnes pratiques à suivre pour favoriser et préserver la biodiversité au sein du groupe Eiffage.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L’association « Humanité et Biodiversité » est partenaire d’Eiffage depuis octobre 2012 : des échanges stratégiques sont menés avec ses membres qui apportent au Groupe leur expertise sur les politiques biodiversité, et qui contribuent à sensibiliser et former les collaborateurs à ces enjeux.

Pour en savoir plus, contactez :

Crédit Photos : Eiffage Branche Infrastructures