retour

Un gant bionique pour les compagnons

14.12.2017
Scrollez
Un gant bionique pour les compagnons

Pour la 1re fois en France, un gant robotisé, conçu pour les astronautes, est testé sur un chantier, et c’est chez Eiffage !

La branche Infrastructures a signé un accord de partenariat avec la société suédoise Bioservo Technologies pour expérimenter ce gant robotisé de la famille des exosquelettes. Il permet d’amplifier la force naturelle de la main tout en réduisant la fatigue des muscles engendrée par les efforts.
 
Les doigts du gant sont dotés de capteurs. Au moindre contact, ceux-ci activent les moteurs présents dans l’unité de contrôle et confèrent aux doigts et à la main la force et la préhension nécessaires. Le gant réplique les nerfs, tendons et muscles pour recréer la dextérité d’une main humaine grâce aux capteurs et tendons synthétiques.
 
L’expérimentation a commencé en septembre au sein d’une équipe d’Eiffage Route, pour continuer sur un site d’Eiffage Métal, et en décembre, c’est au tour des métiers du génie civil d’expérimenter cette technologie alliant performance et bien-être au travail.
 
Une convention de recherche pour l’étude d’exosquelettes - La branche Infrastructures a renouvelé le 20 novembre la convention de recherche et de collaboration avec le département de génie industriel de l’université de Florence en Italie. Cette convention, initiée l’an passé, porte sur l’étude d’exosquelettes adaptés aux métiers des travaux publics et de la construction. Une première étude a d’ores et déjà été menée sur un poste de travail du génie civil, avec la collaboration de la Fondation Don Carlo Gnocci et de l’École Nationale Supérieure de Techniques Avancées.