Le corridor de sécurité : protéger les personnels en intervention

18.08.2021
Le corridor de sécurité : protéger les personnels en intervention

Nouveau volet de la campagne « Vous le savez déjà », lancée par APRR, avec cette semaine le corridor de sécurité. Ce dispositif récemment inscrit au Code de la route agit pour garantir plus de protection du personnel en intervention sur route et autoroute. Découvrez-le.
 

Alexandre Claude, directeur du réseau AREA, explique ce dispositif essentiel. « Sa principale raison d’être, c'est la protection du personnel en intervention. Le corridor de sécurité est un protocole qui permet de garantir une sécurité pour les intervenants, qu’ils soient nos collaborateurs, les services de police, la gendarmerie, les services de secours ou les dépanneurs. Ce corridor est maintenant inscrit au Code de la route : tout automobiliste doit savoir qu'il existe. Sur l’ensemble du monde autoroutier, c’est plus de 600 000 interventions par an qui sont réalisées, et entre 2015 et 2019, on constate plus de 700 accidents causés par des personnes qui n’ont pas respecté ce protocole de sécurité et qui sont venues sur la zone d’intervention. Respecter ce corridor, c’est agir pour la sécurité des agents en intervention. »
 
Garder ses distances par rapport au personnel sur les voies
Bernard Giez, agent routier sur le réseau AREA, témoigne de ces risques vécus chaque jour. « Le corridor de sécurité est très important, on le vit au quotidien. Lors de nos interventions, nous prenons toujours un risque. Aussi, garder une distance de sécurité par rapport à un fourgon est vraiment important. À plusieurs reprises, j’ai vu des véhicules nous frôler et nous avons beau avoir le regard en permanence sur la circulation, cela ne suffit pas ! La sécurité, c’est aussi que tout le monde garde une distance par rapport à nous. Ce corridor, c’est l’affaire de tous et il est particulièrement important de le respecter. »
 
Ce dispositif est marqué au sceau du bon sens. « Dès qu’on voit un véhicule en intervention, précise Alexandre Claude, on se décale, en essayant de laisser une voie entre notre passage et la zone d’intervention. » Claire Dufossé, experte sécurité et signalisation chez APRR, complète sur la marche à suivre pour respecter ce corridor de sécurité. « Il s’agit, à l’approche d’une zone d’incident de ralentir et de s’éloigner le plus possible des agents qui interviennent sur le terrain. Mais tout en prenant en compte le contexte. Nos agents peuvent intervenir aussi bien sur la bande d’arrêt d’urgence que sur la voie de droite ou la voie de gauche. Il faut donc bien prendre en compte tout le contexte en anticipant sa manœuvre, comprenant où les agents interviennent et en fonction s’éloigner le plus possible pour qu’ils puissent intervenir en toute sécurité. »
 
La campagne de communication d’APRR est déclinée en affichage sur ses aires et gares de péage, ses panneaux à messages variables, les ondes d’Autoroute INFO (107.7), les réseaux sociaux d’APRR (Facebook, LinkedIn, Twitter) et l’application Waze.
Plus d’informations sur le site voyage.aprr.fr
Le corridor expliqué en 40 secondes avec l’ASFA