Grâce à vos pauses, vous rendez l'autoroute plus sûre

27.07.2021
Grâce à vos pauses, vous rendez l'autoroute plus sûre

S’arrêter, prendre l’air, se changer les idées dans les espaces de service, ou même faire la sieste, c’est bien agréable et c’est aussi tellement utile pour la sécurité de tous. C'est le thème de la semaine de notre campagne d'été chez APRR : « La sécurité sur autoroute... vous le savez déjà ».

Ce petit, ou même long moment, passé à se détendre et à penser à autre chose qu'à la route est notre principal allié contre l'hypovigilance. Somnolence et fatigue sont en effet toujours des facteurs importants d'accidents, comme nous l'explique Claire Dufossé, experte sécurité et signalisation chez APRR :     ​
« L'hypovigilance reste encore une cause importante des accidents sur autoroute. Il faut notamment faire attention à ces périodes de vacances d'été où on a tendance à partir tard après une journée de travail ou très tôt pour éviter une circulation importante, alors que l'on ne s'est pas suffisamment reposé avant de partir. Il y a d'ailleurs des moments dans la journée où l'on est plus soumis à cette hypovigilance, notamment le matin, entre 6h et 9h et aussi après la pause déjeuner du midi. »

Comment reconnaître ces signes d'hypovigilance, quels sont les signaux d'alerte ?

« On a des bâillements répétés, une concentration qui devient difficile, des picotements dans les yeux, une raideur dans la nuque et le dos, des fourmillements dans les jambes… Ou encore ce moment où l'on oublie de prendre une sortie parce que l'on n'était pas concentré. »

Quand ces signaux apparaissent, et peut-être même avant, quels sont les conseils à suivre ?​

« Le meilleur conseil, c'est de s'arrêter sur une aire, pour faire une pause. C'est bien, de toute façon, de faire une pause toute les 2 heures, c'est important... Et s'il faut en faire plus, il ne faut pas hésiter non plus... Sur l'aire, il ne faut forcément chercher à dormir à tout prix, mais si on le peut, faire une sieste d'une vingtaine de minutes. En revanche, il est difficile de sortir d'un sommeil plus long. Une autre possibilité, c'est de changer de conducteur, quand on est plusieurs dans le véhicule. Ne pas oublier de bien s'hydrater, et de ne pas hésiter aussi à parler avec vos passagers. Cela permet de maintenir l'attention, et les passagers regardent aussi, il y a plusieurs yeux pour voir ce qu'il se passe sur l'autoroute. »