Sauvetage d’une frégate norvégienne militaire près de Bergen !

13.03.2019
Sauvetage d’une frégate norvégienne militaire près de Bergen !

Herbosch-Kiere, filiale belge d’Eiffage spécialisée dans la réalisation de projets maritimes, via sa filiale Scaldis et en collaboration avec BOA Offshore ont renfloué dimanche 3 mars la frégate norvégienne « KNM Helge Ingstad ».
Une méthode de renflouement révolutionnaire a été créée spécialement pour ce projet en associant les deux navires de levage lourds Rambiz et Gulliver appartenants à Scaldis.

Le 8 novembre dernier, la frégate norvégienne est entrée en collision avec un pétrolier dans les environs de Bergen et a coulé sur la pente abrupte d’un fjord. La marine norvégienne a fait appel à l’expertise de Scaldis, filaile d’Herbosch-Kiere, de Jan De Nul Group et de DEME, pour récupérer l’épave.
 
Une méthode de levage baptisée « Double Duo Lift » a été développée en combinant les deux navires de levage lourds : « Rambiz », équipé de deux grues d’une capacité de levage totale de 3300 tonnes, et le nouveau navire de levage « Gulliver », également doté de deux grues et d’une capacité de levage totale de 4000 tonnes. Grâce à cette méthode, la capacité de levage totale combinée est de 7300 tonnes.
 
Cela a permis de soulever la frégate de 133 mètres de long et de 5500 tonnes d’un seul tenant. Comme les quatre grues fonctionnent de manière synchrone, il est possible de renflouer l’épave en une seule opération ininterrompue et de l’amener en position horizontale.
Ce sauvetage a duré une semaine et a mobilisé une centaine de personnes.
 
Pendant les mois d’hiver, les plongeurs ont installé 16 chaînes de levage sous l’épave pour sortir le navire de l’eau. Afin de sortir de l’eau la frégate en toute sécurité et dans son intégralité, elle a été accrochée aux crochets des grues des navires de levage grande capacité, et transportée jusqu’au port le plus proche, pour être placée sur un ponton submersible. Les ballasts du ponton partiellement submergé ont ensuite été vidés pour le faire revenir à la surface. Au cours de cette opération, les grues ont stabilisé le navire jusqu’à ce que tous les équipements navals soient mis en œuvre pour transporter la frégate.