Information financière au 30 septembre 2020

05.11.2020
Information financière au 30 septembre 2020

Eiffage a réalisé, au 3e trimestre 2020, un chiffre d’affaires consolidé de 4,6 milliards d’euros, en légère baisse de 2,3 % par rapport au 3e trimestre 2019 (- 3,1 % dans les Travaux et + 1,3 % dans les Concessions).

Le chiffre d’affaires consolidé du Groupe au 30 septembre 2020 atteint ainsi 11,5 milliards d’euros, en baisse de 13,1 % à structure réelle et de 13,7 % pcc.

Dans les Travaux, l’activité baisse de 13,2 % (- 13,4 % pcc) et s’établit à 9,5 milliards d’euros.
 

Perspectives

Le carnet de commandes des Travaux s’élève à 16,4 milliards d’euros au 30 septembre 2020, en hausse de 13 % sur un an (- 4 % sur 3 mois) et représente 14,3 mois d’activité. Sa croissance sur un an s’explique par le report de production du premier semestre mais également par l’obtention de contrats majeurs malgré une prise de commandes en retrait dans certaines activités de fonds de commerce.

Ce carnet de commandes et le niveau d’activité en Travaux entre les mois de juillet et octobre permettent de confirmer la perspective de légère baisse de chiffres d’affaires sur le second semestre. Cette anticipation repose sur une hypothèse de continuité opérationnelle des chantiers pendant les périodes de confinement dans les différents pays où Eiffage est présent. Les mesures mises en place par le Groupe pour faire face aux contraintes sanitaires et la volonté des gouvernements respectifs sont de nature à permettre cette continuité.

Dans les Concessions, tel qu’indiqué lors de la publication des comptes semestriels, l’évolution de la pandémie et ses conséquences en termes de limitation des déplacements ne permettent pas d’anticiper de façon fiable les trafics autoroutiers et aériens.

Compte tenu de ces éléments et de l’activité du troisième trimestre, Eiffage anticipe toujours sur l’ensemble de l’année une baisse marquée de son activité et de ses résultats, qui se redresseront toutefois sensiblement sur le second semestre en comparaison du premier.

Lire le communiqué de presse