Eiffage s’engage sur la maîtrise des risques RSE et la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre à travers son premier rapport climat

22.04.2020
Eiffage s’engage sur la maîtrise des risques RSE et la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre à travers son premier rapport climat

Eiffage publie son premier rapport climat défini selon le référentiel de la TCFD (Task force on Climate-related Financial Disclosures) qui précise les risques et opportunités financiers liés à la transition énergétique et au changement climatique.

Le Groupe entend s’aligner sur la trajectoire dite de 2°C adoptée par l’Accord de Paris de 2015 ; moyenne limite de réchauffement climatique fixée par la feuille de route de l’Union européenne sur le reporting climat des entreprises.

Conscient des défis à relever pour adopter une croissance durable, Eiffage ambitionne de mesurer les impacts de chacun de ses métiers et d’apporter les solutions pour contenir les dommages environnementaux. Benoît de Ruffray, président-directeur général du Groupe, précise : « nous ne pouvons mener à bien seul la mutation du secteur. Nous devons mobiliser l’intelligence collective pour rendre rapidement standard le bas carbone qui est aujourd’hui encore pionnier. »

Pour ce faire, Eiffage s’est engagé dans une stratégie bas carbone pour limiter son empreinte carbone en interne et être ainsi exemplaire sur ses propres émissions mais aussi pour agir sur les émissions liées à son offre afin d’être acteur de l’économie bas carbone. L’ensemble des axes de cette stratégie sont développés dans le rapport climat.

Ceci permet au Groupe d’envisager pour 2030 une réduction de 33 % de ses émissions de gaz à effet de serre selon le scénario BAP (Business as planned) pour une croissance projetée de 2,4 % par an.

En résumé, le rapport climat détaille :

  • la façon dont le changement climatique est intégré au plus haut niveau de l’entreprise par le président-directeur général et le conseil d’administration ;
  • la gestion des risques physiques et de transition liés au changement climatique ;
  • la stratégie choisie pour être compatible avec une limitation de l’augmentation moyenne de la température mondiale et les opportunités d’activités durables dont le développement doit être accéléré ;
  • les outils de pilotage et de contrôle mis en place pour suivre le déploiement de la stratégie bas carbone globale d’Eiffage

Découvrir le rapport climat d’Eiffage