Eiffage remporte en groupement le marché pour la dernière phase des travaux de reconstruction de l’établissement pénitentiaire des Baumettes à Marseille

23.02.2021
Eiffage remporte en groupement le marché pour la dernière phase des travaux de reconstruction de l’établissement pénitentiaire des Baumettes à Marseille

Eiffage, à travers ses filiales Eiffage Construction (mandataire) et Eiffage Énergie Systèmes, vient de remporter en groupement le marché pour la troisième et dernière phase du projet de reconstruction de l’établissement pénitentiaire des Baumettes à Marseille, d’un montant d’un peu plus de 90 millions d’euros.
 

La part Eiffage dans ce marché s’élève à 87 millions d’euros. Le groupement intègre les cabinets d’architecture Groupe 6 et WTF/A, le cabinet de conseil environnemental Inddigo, ainsi que les bureaux d’études WSP et CS Ingénierie.

Lancé par l’APIJ (Agence publique pour l’immobilier de la Justice) pour le compte du ministère de la Justice, le marché porte sur la démolition de la maison d’arrêt pour hommes, ainsi que la conception, la réalisation et l’aménagement d’un nouveau centre pénitentiaire de 30 000 m² de surface de plancher sur le même emplacement.

D’une capacité d’un peu plus de 700 places, ce nouvel établissement pénitentiaire comprendra cinq quartiers d’hébergement et un quartier disciplinaire pour lesquels une attention particulière a été apportée au confort d’été, le regroupement des services administratifs, un théâtre, quatre terrains de sport et un parking silo. L’agencement des bâtiments sur le site a été pensé pour limiter au maximum l’impact de l’établissement sur son environnement immédiat.

Ce projet mobilise plusieurs expertises du Groupe. Sa réalisation sera assurée en BIM par Eiffage Construction. Eiffage Énergie Systèmes est en charge de la partie sûreté/sécurité, des lots courants faibles/courants forts et des lots CVC/plomberie. Eiffage Génie Civil assurera la démolition des bâtiments existants dont la plupart des matériaux de déconstruction seront réutilisés sur place afin de réduire les nuisances aux riverains.

Les travaux, d’une durée de 31 mois, démarreront après une phase d’études et de démolition d’un an. La livraison devrait donc intervenir dans le courant du dernier semestre 2024. Elle marquera l’achèvement de la reconstruction du centre pénitentiaire, qui avait débuté en 2013 par des travaux préparatoires également menés par Eiffage, et le rassemblement des différents ensembles le composant pour un fonctionnement en établissement unique.

Lire le communiqué de presse