Dans l’Eure, Eiffage Construction pose la 1ère pierre d’un campus scolaire atypique respectueux de l’environnement

07.08.2020
Dans l’Eure, Eiffage Construction pose la 1ère pierre d’un campus scolaire atypique respectueux de l’environnement

En juillet a eu lieu la pose de la 1ère pierre de ce projet d’envergure en conception réalisation exploitation maintenance (CREM). Situé à Mesnil-en-Ouche dans l’Eure, c’est un projet atypique en France : il regroupe une école maternelle, une école primaire et un collège, ainsi qu’une zone restauration. Ce campus scolaire a également été pensé pour correspondre à la démarche globale de construction respectueuse de l’environnement d’Eiffage Construction et du Groupe.

Réalisé pour le compte du Département de l’Eure, l’ensemble du projet totalise 7000m² de surface. En rez-de-chaussée se situeront l’école maternelle, l’école primaire et la zone de restauration, tandis que le collège occupera l’étage. Les locaux sont destinés aux élèves de la région, avec la construction d’un internat de 30 lits au sein même du collège, permettant de loger les élèves venant de loin.
 
En termes d’architecture, les extérieurs du collège utilisent l’ITE (Isolation Thermique par l’Extérieur), qui se réalise par la pose d’un isolant recouvert d’un revêtement de finition, ici un bardage en fibro-ciment. Ce procédé permet de limiter, par l’extérieur, les transferts thermiques entre les murs et l’intérieur d’un bâtiment et est un vrai gain d’énergie. Les autres extérieurs sont réalisés en voiles béton finis lasurés. C’est l’agence d’architecture CBA Architecte qui a imaginé ce campus innovant, avec en maître d’œuvre d’exécution Arc Architecture.
 
Une autre spécificité de ce campus scolaire est sa conception, ancrée dans la démarche globale environnementale d’Eiffage Construction : géothermie pour la production de chauffage, panneaux d’eau chaude solaires, panneaux photovoltaïques, de nombreuses installations et procédés ont été utilisés pour limiter l’impact de cette opération. Elle est, en plus, labellisée bio-sourcé car utilise le bois pour ses charpentes et son isolation, qui sera faite en fibres de bois.
 
Pour la pose de la première pierre étaient présents Laurent Le Mercier, inspecteur départemental, Pascal Lehongre, président du Département de l’Eure et Jean-Louis Madelon, maire de Mesnil-en-Ouche
 
©T. Loubière et CBA