retour

Fondation Eiffage : trois questions à Philippe Triolier qui œuvre pour l’emploi de personnes handicapées

25.10.2017
Scrollez
Fondation Eiffage : trois questions à Philippe Triolier qui œuvre pour l’emploi de personnes handicapées

L’ESAT Sol’Act emploie 232 travailleurs handicapés dans des activités de sous-traitance à Villefranche-sur-Saône (Rhône). Elle lance une activité de restauration avec le soutien de la Fondation Eiffage. Trois questions à son directeur Philippe Triolier.

L'association de gestion des instituts de Villefranche et sa région (AGIVR) accompagne 1 000 personnes handicapées de tous âges chaque jour. Elle porte un ESAT (établissement et service d'aide par le travail, anciennement appelé CAT) qui emploie 232 travailleurs handicapés, notamment dans des activités de sous-traitance. Cet ESAT lance une activité de restauration, traiteur et portage de repas avec le soutien de la Fondation Eiffage (équipement de la cuisine centrale).

Comment l’ESAT Sol’act contribue-t-il à l’insertion sociale et professionnelle ?
Ce projet de création d’une cuisine centrale permet de former les ouvriers à des métiers d’avenir, étant entendu que les anciens métiers pratiqués en ESAT (le conditionnement et l’assemblage...) tendent à disparaître en France. Cette nouvelle activité permet donc de conserver les emplois actuels grâce à une formation en interne qui permettra d'assurer la reconversion professionnelle de 20 ouvriers d’ici 2020. L’objectif, à plus long terme, est de permettre à ces personnes en situation de handicap de trouver ou retrouver un emploi en "milieu ordinaire", ce qui contribuera à leur insertion sociale et professionnelle.

En quoi consiste le projet soutenu par la Fondation Eiffage ?
Le projet consiste à construire la cuisine centrale pour assurer le repas des salariés sur les deux sites de production de l’ESAT : Villefranche sur Saône (69400) et Belleville (69220). Le projet va favoriser l’autonomie des personnes en situation de handicap par le passage d’un mode de restauration avec du service sur table à un mode de self ; et une ouverture sur l’extérieur - le service traiteur et le portage de repas viennent renforcer la volonté d’ouverture au sein même de l’association.
Historiquement, les ESAT comme tous les établissements médico-sociaux étaient situés dans des lieux fermés et peu tournés sur l’extérieur. La loi de 2005 pour l’égalité des droits et des chances des personnes handicapées redistribue les clés d’entrée et place la personne comme acteur de son parcours de vie. 

Au-delà de l’aide financière, que vous a apporté ce partenariat ?
Le partenariat nous a permis de connaître un nouvel acteur sur le territoire, en l'occurrence Eiffage, et de nous faire connaître au sein du Groupe, par le biais de notre parrain, Sébastien Giroudon, chef de centre chez Eiffage Route à Beaujeu. Nous avons également pu valoriser ce partenariat auprès de nos clients, et allons créer de nouveaux partenariats économiques dans le cadre de nos futurs appels d’offres.

Déposez vous aussi un projet en ligne auprès de la Fondation Eiffage : projets.solidaires.fondation.eiffage.com
Au préalable, il est conseillé de vérifier l’éligibilité de votre projet auprès de la Fondation : 01 71 59 11 18 ou fondation.entreprise@eiffage.com