Nouvelles mobilités

L’émergence de la ville durable est conditionnée par les mobilités écologiques. Pour accompagner le développement des nouvelles formes de mobilité tout en intégrant les nouveaux enjeux technologiques, écologiques et sociétaux, Eiffage propose un bouquet de solutions de mobilité décarbonées.

Développer de nouvelles formes de mobilité

Mia

Développer de nouvelles solutions de mobilité, c’est penser différemment les transports, innover pour fluidifier le trafic et encourager le développement de nouvelles mobilités moins émettrices de CO2 comme la mobilité électrique, le covoiturage ou les navettes autonomes. 

En 2018, Eiffage Énergie Systèmes a lancé, avec ses partenaires, Mia, une navette autonome 100 % électrique. Expérimentée dans l’agglomération lyonnaise, Mia constitue une réponse novatrice aux problématiques de transport rencontrées dans les zones d’activité. À l’arrêt, Mia recharge en effet toute seule ses batteries grâce à une ombrière photovoltaïque.  

Nous favorisons d’autres mobilités collectives par l’expérimentation de dispositifs donnant plus de place aux transports en commun  (site propre, voie réservée…). AREA exploite ainsi une voie spécialisée partagée (VSP) sur l’A48, à l’entrée de Grenoble. Ce dispositif expérimental dynamique sur dix kilomètres vise à fluidifier les accès autoroutiers à cette métropole et à diminuer les émissions de polluants. 

 

Accompagner la mobilité électrique et le covoiturage

APRR et AREA confirment leurs investissements dans la mobilité électrique et le covoiturage. Fin 2018, 55 aires autoroutières des réseaux APRR et AREA étaient équipées de points de recharge (87 au total) rapide et ultra-rapide, soit une borne de recharge tous les 50 kilomètres en moyenne. Celles-ci viennent en complément des cinq « super » stations de recharge Tesla, équipées de bornes de recharge ultra-rapide (120 kW) offrant jusqu’à 300 kilomètres d’autonomie. 

En matière de covoiturage, les deux sociétés vont mettre un coup d’accélérateur dans le cadre du plan d’investissement autoroutier (PIA) validé par l’État fin 2018. APRR mettra en service 1 700 places de covoiturage supplémentaires d’ici à 2021 et AREA 250, en plus des 1 088 places déjà créées entre 2014 et 2018. Un nouveau partenariat, avec la start-up ParkingMap, a été concrétisé en 2018 sur le parking de la Grive de l’autoroute A43, en lien avec la Communauté d’agglomération Porte de l’Isère. Une application permet désormais aux usagers d’être informés en temps réel du nombre de places disponibles et de leur localisation. 

chiffres clés
  • 1 950

    places de covoiturage supplémentaires aménagées d’ici 2021 par APRR et AREA