Dernières infos

Le chantier de la ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire proche du plein régime

Le 11.06.2013

Retour

Le plus important chantier d’Eiffage, la ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire (3 milliards d’euros), monte en régime : il atteindra un pic d’activité à l’été 2013. Sur le tracé, plus de 600 engins s’activent. Le nombre de personnes engagées sur le chantier suit la même cadence : ils étaient 2.700 à la fin mars, sous-traitants compris, et déjà 3.045 à la fin avril, à comparer à 1.700 à la fin 2012.

5 millions de m3 de matériaux ont d’ores et déjà été terrassés sur les 26 millions que représente le chantier. L’objectif est de terrasser au moins 15 millions de m3 cette année, ce qui compte tenu des 2 millions de m3 déjà terrassés en 2012, fera un total d’au moins 17 millions de m3 à la fin 2013. 

En parallèle, 70 ouvrages sont en cours d’édification en même temps sur les 238 que comptera la LGV : ponts-rail, ponts-routes, sauts de moutons qui permettent de passer au-dessus d’une ligne ferroviaire existante, etc

 

Cette montée en régime marque l’aboutissement de la phase préparatoire où toutes les autorisations administratives ont été obtenues et l’avant-projet détaillé remis à Réseau Ferré de France (RFF) dans les délais requis. En outre, 98,5% des fonciers ont été libérés.

Côté environnement, les emprises techniques ont été réduites au maximum et, avec elles, l’impact sur la biodiversité. Ainsi, 650 ha de mesures compensatoires seront mises en place pour 2 275 ha d’emprises.

La fin des travaux est attendue pour 2016 et la mise en service pour le 15 mai 2017. RFF finance les travaux pour 1,8 milliard d’euros et Eiffage pour 1,2 milliard, à raison de 125 millions d’euros de fonds propres et de 1,075 milliard de concours bancaires (apporté par un pool de douze banques commerciales, partiellement refinancé à la mise en service par la Banque européenne d’investissement pour 553 millions d’euros et la Caisse des dépôts pour 254 millions). Eiffage touchera, pendant les vingt-cinq ans du contrat, des loyers fixes de RFF qui exploitera la ligne. 

Le Groupe s’étant engagé à assurer la maintenance de la ligne jusqu’en août 2036, Eiffage Rail Express a déjà recruté le futur directeur de la société de maintenance.

© Philippe Dontot.
Le chantier de la ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire proche du plein régime
Le chantier de la ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire proche du plein régime