Dernières infos

Le BSI®, béton fibré à ultra-hautes performances développé par Eiffage, distingué par l’American Concrete Institute

Le 08.11.2016

Retour

Le mémorial international de Notre-Dame-de-Lorette, aussi appelé Anneau de la Mémoire, ouvrage exceptionnel en BSI®, construit par les équipes d’Eiffage Génie Civil, s’est vu décerner le prix « ACI Excellence in Concrete Construction Award » par l’American Concrete Institute lors de sa convention d’automne organisée du 24 au 27 octobre à Philadelphie.


Comptant près de 20 000 membres couvrant plus de 120 pays, l'American Concrete Institute (ACI) est un organisme de premier plan en matière de recherche sur les bétons. Le prix « ACI Excellence in Concrete Construction Award », qui récompense des réalisations mettant en oeuvre de façon exemplaire des technologies innovantes et un usage innovant du béton, en réponse aux enjeux économiques, environnementaux et esthétiques, a été attribué au mémorial dans la catégorie prestigieuse des Infrastructures.


L’ouvrage, imaginé par l’architecte Philippe Prost pour le Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, est un immense anneau semi-elliptique de 129 m par 75 m, constitué de 122 voussoirs et 1 073 autres pièces préfabriquées (dalles, consoles de la galerie, casquettes) en BSI®, le béton fibré à ultra-hautes performances développé par Eiffage.


Ancré dans le sol sur les deux tiers de son périmètre, il s’en détache au gré de la déclivité du terrain et son porte-à-faux vient rappeler au visiteur la fragilité de la paix. Une fragilité compensée par le choix du béton fibré à ultra-hautes performances BSI®, qui apporte à l’édifice sa dose d’éternité.


Inauguré le 11 novembre 2014, par le président de la République, François Hollande, le mémorial international de Notre-Dame-de-Lorette érigé à Ablain-Saint-Nazaire dans le Pas-de-Calais a également reçu une Équerre d’Argent – prix d’architecture du Groupe Moniteur – en 2014, dans la catégorie « culture, jeunesse et sport ». Le jury avait alors salué « la belle justesse de la réponse » à une commande particulière, mais aussi la pertinence « de son inscription dans le paysage », soulignant également la relation opportune de « l’ingénierie au service du monument. »


Ce mémorial, le plus grand au monde, rappelle les noms des 600 000 soldats morts sur les champs de bataille de la région entre 1914 et 1918, sans distinction de nationalité, de grade ou de religion. Il a été dessiné par l’architecte « en pensant à la ronde que forment ceux qui se tiennent par la main ».

 

Lire le communiqué de presse

Mémorial international Notre-Dame de Lorette à Ablain Saint-Nazaire