Dernières infos

Eiffage lance smartseille, première opération emblématique d’Euromed 2 à Marseille

Le 10.04.2015

Retour

Eiffage, en présence de Jean-Claude Gaudin, sénateur-maire de Marseille, de Bernard Morel, président d’Euroméditerranée et de Pierre Berger, président-directeur général d’Eiffage, a lancé vendredi 10 avril 2015, à l’occasion d’une cérémonie de pose de la première pierre, le projet du futur écoquartier Allar à Marseille, baptisé « smartseille ».

Le projet Allar, signé Eiffage et porté par Eiffage Immobilier, vise à donner naissance au 112e village de Marseille. Situé au nord de la ville, le site verra naître un écoquartier exemplaire en termes de développement durable, conçu au service des habitants et des usagers : ainsi 58 000 m2 de logements, bureaux et équipements seront réalisés sur 2,7 hectares.


Alors que les premiers écoquartiers mettaient l’accent sur les systèmes de compensation d’énergie (comme le photovoltaïque) et l’utilisation massive de bois, smartseille se distingue par une prise en compte globale et systémique du développement durable, dans un contexte méditerranéen, fruit des réflexions prospectives et de la démarche volontariste menée par Eiffage sur le développement urbain durable, via son laboratoire de R&D Phosphore.


Partant des principes fondateurs de Phosphore, comme la Solidarité Énergétique®, les systèmes innovants mis en oeuvre permettront par exemple de récupérer « gratuitement » les calories libérées par la climatisation des bureaux pour le chauffage et l’eau chaude des logements et assurer ainsi une réduction de 30 % de leur facture énergétique. Smartseille vise, en outre, à permettre une réelle mixité à la fois sociale, fonctionnelle et générationnelle et à favoriser le mieux-vivre ensemble. Il conjuguera harmonieusement bureaux, hôtels, logements sociaux et logements en accession à la propriété, crèche, école et résidence pour personnes âgées. Des solutions de gestion et de préservation de tout l’écosystème urbain, permettant le retour de la nature en ville, ou des systèmes de dépollution douce in situ (à l’aide de champignons), sont également en cours de tests grandeur nature.
 

A terme, 4 000 personnes pourront vivre, habiter ou travailler dans l’écoquartier Allar, premier jalon de l’extension du périmètre d’Euroméditerranée (Euromed 2) et première opération emblématique de la future ÉcoCité marseillaise. Le projet, s’inscrit en effet dans une opération plus globale de 170 hectares, qui vise à donner naissance à une ÉcoCité exemplaire, l’une des briques marseillaises de la ville de demain.

 

Lire le communiqué de presse

Lire le dossier de presse

Lire le dossier du magazine d'Eiffage, Synergie

Futur écoquartier Allar à Marseille. © Babylone Aagroup.