Dernières infos

Carillion, Eiffage et Kier annoncent la création d’une co-entreprise pour le projet High Speed 2

Le 29.06.2015

Retour

Carillion, Eiffage et Kier annoncent la création d’une co-entreprise afin d’accompagner la réalisation du projet ferroviaire britannique High Speed 2 (HS2 ou ligne à grande vitesse n°2). La co-entreprise unit trois sociétés dotées d’une expertise exceptionnelle dans la conception, la construction, l’exploitation, le financement et la maintenance de réseaux ferroviaires en Europe, en particulier en matière de systèmes ferroviaires à grande vitesse et d’infrastructures associées.

Carillion a réalisé de nombreux grands projets d’infrastructures ferroviaires et géré plusieurs contrats de maintenance à long terme dans ce domaine au Royaume-Uni, et notamment la construction et la maintenance de la liaison ferroviaire du tunnel sous la Manche (High Speed 1 ou ligne à grande vitesse n°1). Carillion réalise également des pans importants des programmes d’électrification et de rénovation des voies du réseau ferré britannique, ainsi que les infrastructures associées au projet Crossrail et au réaménagement de la gare de Reading.

Eiffage, après avoir réalisé, en groupement, la ligne à grande vitesse (LGV) entre Perpignan et Figueras, assure actuellement en conception, construction, financement et maintenance le projet de la LGV Bretagne-Pays de la Loire, dans le cadre d’un partenariat public-privé d’un montant de 3 milliards d’euros. La mise en service de la ligne est prévue en mai 2017.

Kier est un partenaire de premier plan dans la réalisation du plus important projet ferroviaire actuellement conduit en Europe, Crossrail (16 milliards de livres sterling), et a également mené à bien un large éventail de grands projets d’infrastructures au Royaume-Uni. L’entreprise construit aujourd’hui le nouveau pont à péage à six voies sur la rivière Mersey (450 millions de livres sterling), dans le cadre du projet Mersey Gateway, et réalise les travaux de préparation du site du projet Hinkley Point C (24,5 milliards de livres sterling).

 

Lire le communiqué de presse