Dernières infos

Grenoble, nouveau terrain de jeu virtuel pour Phosphore

Le 10.06.2011

Retour

En bref

Phosphore, le laboratoire de prospective en développement durable d’Eiffage, entre dans sa quatrième session : après Marseille (Phosphore I et II) et Strasbourg (Phosphore III), Phosphore IV s’installe à Grenoble avec la signature le 9 juin d’une convention partenariale entre la Communauté d’agglomération Grenoble Alpes Métropole (« La Métro ») et Eiffage, qui financeront le projet respectivement à 49% et 51%.

Objectif

L'objectif de Phosphore IV est de réfléchir aux défis climatiques, énergétiques et sociologiques, aux enjeux de mobilité et de renouvellement urbain qui attendent la Métro. Horizon temporel : 2030. Horizon spatial : l’ensemble de l’agglomération grenobloise, soit 31 000 hectares et 400 000 habitants !

Phosphore

Lancé dès 2007, Phosphore anticipe l’adaptation de la ville aux conséquences du changement climatique. Des ingénieurs issus de tous les métiers du Groupe travaillent depuis plus de trois ans sur des projets virtuels d’aménagement urbain durable avec un cahier des charges des plus contraignants en terme de prélèvements en énergie et en eau et d’émissions de CO2.

 

Phosphore, des innovations directement applicables
Phosphore constitue un vivier d’innovations qui sont pour certaines déjà expérimentées par Eiffage dans ses réponses à appel d’offres. C’est le cas du référentiel HQVie®, qui à une approche systémique de la conception des projets urbains allie les plus hauts standards du développement durable. Phosphore « catalyse » par ailleurs les innovations développées par les équipes R&D d’Eiffage, qui y trouvent un terrain d’application à la mesure de leur dynamisme. 

 

curs_nav_down.gif En savoir plus sur Phosphore

 

 Dossier de presse

 

 Communiqué de presse

Grenoble, nouveau terrain de jeu virtuel pour Phosphore
Marc Baïetto, Président de Grenoble-Alpes Métropole et Jean-François Roverato, Président Directeur Général d'Eiffage