• fr

Éthique et
responsabilité sociale

Eiffage a mis en place une démarche déontologique et éthique qui s’ applique à l’ensemble de ses parties prenantes aussi bien externes qu’internes. Cette démarche concerne en particulier le respect des personnes, des fournisseurs, l'éthique des affaires et le développement durable.

Le respect des personnes

Pour Eiffage, le respect des personnes concerne tout particulièrement la prévention et la sécurité sur les chantiers mais également l'égalité des chances, l’insertion professionnelle et la non-discrimination. Ces principes, nous les appliquons partout où le Groupe est implanté. Depuis 2005, Eiffage adhère au Pacte mondial, ou Global Compact, de l’Organisation des Nations unies (ONU), qui appelle au respect de valeurs fondamentales : la liberté d’association et la reconnaissance effective du droit à la négociation collective, l’élimination de toutes les formes de travail forcé et obligatoire, l’abolition effective du travail des enfants et l’élimination de la discrimination en matière d'emploi et d'exercice d'une profession. 

Nos valeurs, au nombre de six, que tous nos collaborateurs partagent, ont été réaffirmées en 2018 et leur contenu revisité. Notre marque employeur, « À vous d’inventer un avenir à taille humaine », elle aussi renouvelée en 2018, porte ces valeurs et les fédère autour d’un message résolument humain et tourné vers l’avenir.

Le respect des fournisseurs

Nos fournisseurs et sous-traitants contribuent fortement à l’activité du Groupe. C’est pourquoi Eiffage étend sa politique de responsabilité à tous ses partenaires, en France et à l’international. Nous avons ainsi mis en place une politique d’achats responsables, qui intègre des critères et réglementations exigeantes en matière d’éthique et de développement durable dans les contrats-cadres, les conditions générales d’achat, le référencement des fournisseurs et l’attribution des marchés.  

L'éthique des affaires

Concurrence, conflits d’intérêts, corruption, trafic d'influence… le groupe Eiffage respecte les usages commerciaux et la réglementation dans tous les pays où il intervient. Par ailleurs, nous nous engageons à sanctionner les manquements dont nous aurions connaissance, indépendamment des poursuites pénales mises en œuvre dans le pays référent. 

En France, de nouvelles mesures ont été mises en place ou renforcées en 2018, avec la loi « Sapin 2 » qui a fixé des exigences complémentaires en matière de prévention et de lutte contre la corruption. Dans cet environnement toujours plus exigeant, le Code de conduite du Groupe qui détaille les règles de fonctionnement éthiques a été refondu afin de définir et d’illustrer les types de comportement à proscrire. Les maîtres mots ? Clarté, exemplarité et intransigeance.  

Par ailleurs, le module de formation « Commerce et éthique » dispensé par l’Université Eiffage est obligatoire pour tous les managers du Groupe et tout collaborateur ayant des liens commerciaux directs avec les clients.  

Le développement durable

Eiffage fait de la transition écologique et de l’innovation deux axes clés de son plan stratégique. Tous les efforts d’innovation et de R&D du Groupe sont orientés vers l’économie bas carbone. Développement de méthodes de construction alternatives et recours aux matériaux biosourcés, protection de la biodiversité, participation à l’économie circulaire… Nous faisons de la maîtrise des impacts de nos activités sur l’environnement une priorité absolue.  

voir aussi
Éthique